Message du Président Valéry GISCARD d’ESTAING

Message du Président Valéry GISCARD d’ESTAING
à Monsieur l’Ambassadeur Pierre HUNT

 

Je suis heureux de saluer avec vous ce soir la mémoire du Président Bourguiba qui fut un partenaire loyal et exigeant de la France dont il partageait les valeurs et la culture.

A l’heure des indépendances il sut rendre à son pays sa fierté nationale et le diriger dans le respect de son identité propre au sein du monde d’aujourd’hui.

Je m’associe donc volontiers à l’hommage rendu à celui qui, ayant renoué et rénové le dialogue avec la France, a permis à la Tunisie de franchir des étapes essentielles de son devenir national et d’affronter avec lucidité les problèmes du monde d’aujourd’hui.

Il était un Homme d’Etat que j’avais plaisir à rencontrer. Lors de nos discussions, j’appréciais en lui, chaque fois d’avantage, ce réalisme qui lui permettait d’être constamment animé d’un souci de modernité et d’ouverture au monde sans jamais avoir à renier l’essentiel de sa religion et de ses convictions personnelles, ni celles de son peuple.

Enfin, je suis heureux que cette rencontre organisée par mon ami Pierre Hunt se tienne à l’Institut du Monde Arabe. J’ai eu l’idée, de ce lieu et de cette institution pendant mon septennat. Je crois qu’elle a su, au fil des ans, trouver sa voie. Le colloque d’aujourd’hui répond en tout cas à ce que je voulais. L’IMA était donc une bonne idée et j’en suis fier

 

mars 2006

Laisser un commentaire