Tunisie chronologies : Documentation française

Documentation française 

Tunisie : chronologies

 

Janvier 1970

 

4-9 janvier, visite officielle de M. Bouteflika, ministre algérien des affaires étrangères. Signature, le 6, d’un traité algéro-tunisien de fraternité, de bon voisinage et de coopération, valable pour 20 ans et d’une série d’accords réglant le contentieux qui subsistait entre les deux pays, fixant notamment le tracé de la frontière de l’extrême-sud tunisien, et définissant les cadres juridiques de la coopérations.

10-13 janvier, visite à Rabat de M. Bourguiba Jr : il est reçu, le 11, par le roi Hassen II qu’il informe du contenu des accords tuniso-algériens.

15 janvier, entretien du président Bourguiba, en traitement à Paris, avec le roi Fayçal d’Arabie.

15-30 janvier, Ratifications et application des accords algéro-tunisiens. Le 15, l’Algérie ratifie les accords du 6 janvier. Du 15 au 17, réunion de la commission mixte militaire chargée d’établir une méthode de travail pour la délimitation sur le terrain de la frontière au sud de Bir Romane. Du 19 au 22, travaux de la commission mixte frontalière chargée d’étudier les modalités d’application des personnes et des biens de part et d’autre de la frontière. Les 25 et 26, travaux de la commission mixte chargée d’examiner les questions de nationalité. Du 27 au 29, travaux de la commission mixte sur les biens et les avoirs des ressortissants tunisiens en Algérie et algériens en Tunisie, installation d’une commission « ad hoc » qui doit se réunir une fois par trimestre au moins. Le 30, ratification par l’Assemblée nationale du traité et des accords.

26-30 janvier, séjour en France de M. Bourguiba Jr. Le 27, de passage à Paris, il a un entretien avec M. Schumann, ministre français des Affaires étrangères. Du 28 au 30, il participe à Lyon, avec M. Hassan Belkhodja, ministre des Affaires économiques, aux « journées tunisiennes » organisées par la Jeune Chambre économique lyonnaise.

8 février, une délégation algérienne, dirigée par M. Kaïd Ahmed, responsable de l’appareil du parti FLN, participe aux cérémonies commémoration du bombardement de Sakiet-Sidi Youssef.

13-16 février, réunion à Alger du Comité consultatif technique tuniso-algérien du pétrole et du gaz.

18-21, réunion à Alger de la commission mixte des transports routiers issue des accords tuniso-algériens du 6 janvier 1970 ; adoption de deux conventions relatives au transport des voyageurs et à celui des marchandises.

25-28 février, visite de M. Rabah Bitat, ministre d’Etat algérien, chargé des Transports. Signature de deux accords tuniso-algériens sur le transport des voyageurs et sur celui des marchandises : examen de diverses autres questions relatives notamment à l’agriculture et à la pêche.

6-10 mars, visite d’une délégation de l’Electricité et Gaz d’Algérie.

7 mars, d’après l’hebdomadaire « Marchés tropicaux et méditerranées », n°1269, la Trapsa (compagnie des transports par pipelines au Sahara annonce la mise en service à partir du 23 février d’un  doublement partiel de la canalisation principale reliant les bassins d’Illizi en Algérie et d’El-Borma sur la frontière algéro-tunisienne et la port de la Skhira pour l’évacuation du pétrole brut algérien et tunisien.

12-13 mars, visite de M. Abdelhadi Boutaleb, ministre marocain des Affaires étrangères, chargé par le roi Hassen II d’une mission auprès de M. Bai Ladgham.

14-24 mars, visite à Alger de M. Driss Guiga, ministre de la Santé publique : Définition d’une collaboration algéro-tunisienne dans les domaines médical et para-médical, comportant notamment une zone d’expérimentation commune dans les régions de Sakiet-Sidi Youssef et de Souk-Ahras, et la création d’un comité technique mixte de santé publique.

24-28 mars, visite officielle en Algérie de M. Mohamed Sayah, secrétaire d’Etat à l’Information ; il est reçu le 26 par le président Boumediène. Signature, le 28, d’un accord de coopération tuniso-algérienne dans le domaine de l’information et de deux accords particuliers, l’un entre les offices de radiotélévision des deux pays, l’autre entre les agences Tunis-Afrique-Presse et Algérie-Presse-Service.

30-31 mars, visite du général Oufkir, ministre marocain de l’intérieur, porteur d’un message du roi Hassan II au président Bourguiba, qu’il remet à M. Ladgham.

  • Réunion à Alger de la commission mixte de coopération algéro-tunisienne. Signature, le 31, de 3 conventions douanières.

2-3 mai, M. Bahi Ladgham se rend à Paris où il a un entretien, le 3, avec le président Bourguiba qui achève sa convalescence.

4-5 mai, travaux de la sous-commission technique tuniso-algérienne de l’Industrie ; étude de la coopération sous forme d’échange de documentation et de création de groupes techniques sectoriels mixtes.

4-9 mai, séjour de M. Maoui, ministre algérien du Tourisme. Travaux de la commission mixte les 4 et 5. Signature, le 7, d’un accord de coopération touristique tuniso-algérien : assouplissement des formalités douanières, développement du tourisme saharien, constitution d’une commission mixte d’experts.

6-10 mai, réunion à Alger de la commission ad hoc des biens et avoirs des ressortissants algériens en Tunisie et tunisiens en Algérie.

9-12 mai, visite à Paris de M. Mestiri, ancien ministre, qui est reçu le 10 par le président Bourguiba.

  • Une pétition demandant que le procès par un débat national sur les options socialistes signée par 49 intellectuels tunisiens est remise à la presse étrangère et publiée par le quotidien « Le Monde » daté des 10-11 mai ; M. Ladgham la critique dans un discours prononcé le 12 devant l’Assemblée nationale.

12 mai, adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi relatif à la cession aux particuliers de terres domaniales à vocation agricole et de celui sur la fixation des prix et la répression des infractions commises dans le domaine économique.

17 mai, signature à Alger du procès-verbal de fin des travaux de bornage de la frontière algéro-tunisienne par la commission militaire mixte.

19-23 mai, visite à Alger de M. Hassan Belkhodja accompagné d’une délégation. Le 20, ouverture des entretiens économiques tuniso-algériens ; le 21, le ministre tunisien est reçu par le président Boumediène. Le 23, signature d’un protocole additionnel à la convention commerciale et tarifaire du 1er septembre 1963 et adoption du statut d’une chambre algéro-tunisienne pour le développement et commerciales dont le siège est fixé à Alger.

  • Le président Bourguiba reçoit à Paris M. Nouira, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie.

24 mai, le président Bourguiba reçoit à Paris M. Hassib Ben Ammar et M. Béchir Ben Yahmed, directeur de « Jeune Afrique », en présence de M. Masmoudi, ambassadeur de Tunisie à Paris.

1er juin, retour à Tunis du président Bourguiba absent depuis e 17 novembre 1969, et fête de la victoire qui commémore le retour d’exil, le 1er 1955, du Combattant suprême. Manifestations de liesse populaire.

5 juin, le président Bourguiba confie à M. Ladgham la mission de former un nouveau gouvernement.

8 juin, Message radiotélévisé du président Bourguiba à la nation dans lequel il souligne l’absence discourtoise de représentant libyen à son arrivée, revendique la responsabilité des erreurs commises sous la gestion de M. Ben Salah et annonce un remaniement ministériel et la création d’une commission spéciale chargée de proposer dans amendements à la constitution afin de rendre le gouvernement responsable devant l’Assemblée nationale et de préparer le prochain congrès du Parti.

  • Le Bureau politique présente sa démission au président Bourguiba qui désigne les membres de la commission spéciale qui le remplace : MM. Ladgham, Mokaddem, Nouira, Masmoudi, Bourguiba Jr, Farhat, Achour et M. Mestiri, rapporteur de la commission.

8-13 juin, deux unités de la marine algérienne mouillent pour la première fois dans les eaux tunisiennes : le 8 à Bizerte, du 10 au 13 à La Goulette.

12 juin, formation du nouveau gouvernement. Nouveaux ministres : MM. Nouira (ministre d’Etat chargé de l’Economie), Masmoudi (Affaires étrangères), Mestiri (Intérieur), Hassib Ben Ammar (Défense nationale), Boularès (Affaires culturelles et Information) ; ministres ayant changé de portefeuille : MM. Bourguiba Jr (passe des Affaires étrangères à la Justice), Ayari (de secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Plan devient ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports), Moalla (de ministre des P.T.T. devient ministre délégué auprès du Premier ministre chargé du Plan) ; M. Chelli se voit attribuer le département des Communications qui englobe les P.T.T. en plus de celui des Travaux publics ; ne font plus partie Slim, Caïd Essebsi, Messadi, Snoussi, Khefacha, Hassen Belkhodja, Klibi, Mzali, Sayah.

17 juin, nomination de 4 secrétaires d’Etat et du directeur général de la Radio-télévision tunisienne : MM Baccar Touzani, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat chargé de l’Economie nationale ; Tahar Belkhodja, chargé de l’Enseignement, de la Recherche et de la Formation professionnelle auprès du ministre de l’Agriculture ; Habib Ben Cheikh, chargé des P.T.T. auprès du ministre des travaux publics et des communications ; Abdelaziz Beltaïef, chargé de la Jeunesse et des sports ; et M. Mohamed Ben Ismail, directeur général de la R.T.T.

Comments are closed.